Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse ) Un petit coin de nature très tranquille , idéal pour découvrir de belles promenades

  • Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse )
  • Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse )
  • Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse )
  • Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse )
  • Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse )
  • Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse )
  • Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse )
  • Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse )
  • Varvinay , Senonville et Savonnières en Woëvre ( Département de La Meuse )

Accueil du site > La Forêt > 10-1 L’affouagiste

10-1 L’affouagiste

Rencontrer en forêt des personnes qui font leur bois de chauffage grâce à l’affouage , rien d’étonnant aujourd’hui vu le cours du pétrole. Mais comment les affouagistes procèdent-ils ? Itinéraire d’une pratique ancienne à travers quatre verbes ...

​​Faire :

L’affouage est une pratique qui remonte au Moyen-âge.

A cette époque, le seigneur des lieux accordait aux habitants de ses villages le droit de récolter du bois de chauffage dans les forêts. Ce droit valait pour chaque foyer ( focus en latin qui signifie foyer , feu ) d’où le nom de cette pratique.

​Aujourd’hui , l’affouagiste habite une commune forestière et fait son bois de chauffage en versant une taxe souvent modique à la commune .

Organiser

Parmi les coupes prévues à l’aménagement et marquées par l’ONF, la commune décide , ou de les vendre , ou de les délivrer à ses habitants : ce sont celles destinées à l’affouage .

affouages 1

 ​Les arbres sont marqués par les forestiers de l’ONF dans les jeunes peuplements à éclaicir et dans les taillis . Leur diamètre ne dépasse généralement pas 35 cm à hauteur d’homme .

Autre ressource , les têtes des arbres qui ont été exploités par les bûcherons pour fournir du bois d’oeuvre .

​L’affouagiste organise son chantier en fonction des chemins existants, pour préserver le sol.Il façonne son bois pendant l’hiver, en période hors sève pour bénéficier d’une meilleure qualité de bois de feu .

Fendre :

La manutention est importante au cours de l’affouage .

​Les bois sont d’abord sectionnés en morceaux d’un mètre de long pour pouvoir être empilés. Les plus gros sont fendus pour à la fois réduire leur poids et faciliter le séchage.

​L’affouagiste utilise un merlin, hache épaisse doublée d’un gros marteau. La hache permet de fendre le rondin, le gros marteau permet d’enfoncer le coin qui provoquera l’éclatement des gros rondins résistants.

​Le bois fendu est ensuite empilé en stères pour en évaluer le volume. Ces stères seront transportés au cours de l’été, après un temps de séchage naturel.

affouages bois2

Participer

Les affouagistes participent à la gestion sylvicole de la forêt communale.

​En prélevant un certain nombre de jeunes arbres identifiés par le forestier, ils permettent en effet aux autres de mieux se développer.

​Cette activité leur permet aussi d’apprécier à sa juste valeur le patrimoine de la forêt communale.



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF